Synopsis


Lorsque le monde brûle, les gens fuient, aujourd’hui comme hier.
Les réfugiés sont de tous les temps et de tous les continents. Les histoires et la musique voyagent toujours avec eux. Dans la production Exodus, les histoires de réfugiés convergent dans la musique et la danse. Dans ce concept extraordinaire, le Rebetiko grec, le Flamenco espagnol et la musique d’Alep et de Bagdad fusionnent.


Le genre musical Grecque Rebetiko a connu son propre exode. Il a été créé lorsqu’une minorité grecque a été obligée de migrer vers la Grèce depuis l’Asie Mineure.
Les instruments de musique et les sons orientaux de Smyrne et de Constantinople ont migré avec eux. Le mal du pays et la pollinisation croisée ont pris soin du reste.

Le flamenco est un héritage du peuple gitan qui a quitté le Rajasthan en Inde il y a des siècles. Les gitanos qui se sont installés en Espagne ont mélangé leur héritage culturel avec les traditions chrétiennes et maures.Et puis, bien sûr, il y a les guerres récentes en Syrie et Irak. Avec le flux de réfugiés, la musique a voyagé également de là-bas.

Il existe donc d’innombrables accords et les accords sont également abondants dans la musique des pays concernés.


FLAMENCO et REBETIKO ont tous deux beaucoup d’influences orientales. Dans cette production originale, cela coule naturellement avec la musique de Syrie et d’Irak.
EXODUS n’est pas seulement de la musique, mais aussi un dialogue social. Tous les genres de musique et aussi ces pays ont une histoire d’exode comme facteur commun.

Le violoniste Wouter Vandenabeele s’entoure d’une variété de musiciens et d’une grande danseuse de flamenco pour montrer la richesse de la fusion, laisser résonner l’unité dans la multitude et rêver d’un monde dans lequel personne ne doit fuir en faisant de la musique et en dansant.


Artistes

Wouter Vandenabeele: violon et directeur artistique
Oussama Abdulrasol (Irak): qanun
Tarek Al Sayed (Alep, Syrie): oud
François Taillefer: percussions
Carmen Fernandez: chant flamenco
Inés de Inés: danse flamenco
Alexander Gavilán: guitare flamenco
Frans De Clercq (Rebetiko): chant et bouzouki
Michel Karakatsanis (Rebetiko): chant et bouzouki
Karsten de Vilder (Rebetiko): chant et guitare
Dimi Dumortier (Rebetiko): chant et percussions
Geert De Waegeneer : technique


Wouter Vandenabeele


est un violoniste, compositeur et arrangeur belge.
Il a fondé l’orchestre mondial Olla Vogala, qui sous sa direction a conquis une place unique dans le paysage musical. En tant que leader artistique des groupes Transpiradansa!, GFVP et Liqa, il raconte à nouveau sa propre histoire où il n’exclut jamais les rencontres avec d’autres cultures et genres.
Il a également réalisé d’autres projets notables, notamment le prestigieux projet Hadzidakis (ouverture des Jeux olympiques d’Athènes en 2004).


Inés de Inés


danseuse de flamenco, également connue sous le nom d’Inés de Inés, est née à Huércal de Almería le 10 janvier 1997. Elle vient d’une famille gitane où le flamenco est omniprésent. En outre, elle a suivi un cours de danse académique et est diplômée du Conservatoire de Malaga. Inés a commencé à se produire dans les Peñas Flamencas de la région d’Almería, mais a rapidement trouvé son chemin vers des scènes importantes au pays et à l’étranger. Elle a dansé dans diverses productions internationales en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Inés de Inés a un style de danse très impulsif et elle a un sens du rythme impressionnant (Compás). Sa danse reflète une personnalité intègre avec une énergie et un dévouement extraordinaires.